Dakhla: L’américain Soluna Technologies assure que son projet de parc éolien est en bonne voie

La startup américaine Soluna Technologies et AM WIND envisage de construire un parc éolien de 900 MW à Dakhla sur une superficie de 11.313 Ha, pour alimenter des serveurs dédiés aux technologies blockchain, avec un premier investissement de 15 milliards de dirhams.

Pendant près de trois ans, le programme HARMATTAN de Soluna technologies et AM WIND a œuvré à la conception de ce projet de parc éolien, qui verra le jour dans les six prochaines années, avec une ferme de Centres de données modulaires colocalisés.

Pour le PDG de Soluna Technologies, John Belizaire, ce projet, qui va produire des capacités de calcul destinées à alimenter le réseau international de blockchain, a le potentiel de générer plus de 400 emplois directs hautement qualifiés, notant que cette startup prévoit de mettre en place un centre d’excellence local développant une expertise, en matière de technologie des blockchains, accessible à un marché mondial en pleine croissance.

Ces Centres de données seront dédiés à la fourniture de capacités de calcul aux réseaux mondiaux Blockchain, a-t-il poursuivi, soulignant que cette technologie est désormais adoptée par certaines des plus grandes institutions financières du monde, notamment JP Morgan Chase, PayPal, Goldman Sachs, Square, CME, Intercontinental Exchange.

M. Belizaire a également indiqué que l’entreprise s’était engagée à verser 1% des revenus du projet au profit de la population de la région, destinés notamment à l’éducation, à la formation professionnelle, à l’entreprenariat et aux programmes de santé.

« Après l’achevement des études environnementales, nous entamerons les activités de financement et de pré-construction à la mi-2021’’, a-t-il précisé, notant que la pandémie de coronavirus a retardé l’exécution du projet.

Selon le PDG de Soluna Technologies, ces infrastructures vont permettre de donner de l’énergie au réseau mondial du blockchain, notant que « des concertations ont été menées avec la banque centrale et l’Office des Changes autour de notre organisation financière et notre système de gestion hiérarchique, pour clarifier qu’il est conforme aux législations en vigueur au Maroc et la législation internationale ».

« Nous avons également obtenu l’autorisation de la commission régionale d’investissement en octobre 2018, une autorisation du ministère de l’Énergie, des mines et de l’environnement pour la réalisation des 900 megawatts pour le projet d’autoconsommation en septembre 2020 et nous avons obtenu une extension du foncier alloué au projet par décision de la commission régionale unifiée d’investissement au mois de février 2020 », a-t-il révélé.

Ce projet constitue une opportunité pour le Maroc pour rester parmi les leaders mondiaux de l’énergie renouvelable, a-t-il souligné, notant qu’il n’est pas seulement destiné à développer l’industrie de blockchain et de la finance, mais aussi de devenir un véritable hub technologique.

Le projet HARMATTAN de Soluna technologies et AM WIND s’engage en faveur d’une énergie 100 % verte et de son développement, tout en œuvrant à soutenir l’économie locale, créer des opportunités d’emploi, soutenir l’éducation et la formation et créer de l’énergie propre.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.