Le Maroc « champion de la vaccination en Afrique du Nord fait mieux que l’Allemagne », titre Die Welt admiratif

Sous le titre admiratif « Le champion de la vaccination en Afrique du Nord fait mieux que l’Allemagne », le journal à grand tirage allemand Die Welt met en exergue la « gestion exemplaire » par le Maroc de la campagne de vaccination contre le virus Covid-19.

Dans un article de son correspondant à Tanger, Alfred Hackensberger, Die Welt souligne que le « Royaume a dépassé l’Allemagne » en vaccinations. Chiffres à l’appui, le quotidien allemand indique que le Maroc a administré en moyenne 173 920 doses par jour contre seulement 126 806 doses en Allemagne.

Citant le nombre de nouveaux cas et décès recensés au Maroc, en moyenne « 500 nouvelles infections et une dizaine de décès », Hackensberger estime que « ce sont des chiffres qui rendront jaloux l’Allemagne et de nombreux autres pays de l’UE ».

« Tandis que les pays européens vivent une deuxième vague de confinement, le Royaume nord-africain est bien parti pour se vacciner hors de la crise », témoigne Die Welt, l’un des plus grands quotidiens européens.

Derrière ce succès, Die Welt cite une « stratégie claire », des « mesures temporaires d’isolement» ainsi qu’un « haut niveau de confiance de la population » qui ont permis au Royaume de surmonter la deuxième vague de la pandémie.

« Un SMS suffit et quelques secondes plus tard, les Marocains recevront leur rendez-vous de vaccination. Le royaume a dépassé l’Allemagne en matière de vaccination. Et tandis que l’Europe est bloquée, la vie au Maroc est presque comme avant. Qu’est-ce qui se cache derrière le succès ? », s’interroge l’un des plus grands quotidiens allemands.

Maintenant, « le Maroc a une grande longueur d’avance sur l’Europe. Encore une fois, il faut le dire, car le royaume a fait beaucoup mieux que ses voisins européens pendant la pandémie… », s’exclame Die Welt.

Interrogé sur la réussite du Maroc, Hicham Sbai, professeur à la Faculté de médecine de Tanger, affirme que cette réussite s’explique par la « réaction rapide et anticipée » du Royaume et une stratégie impliquant toutes les institutions et tous les acteurs au niveau national et régional.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.