Usage licite du cannabis: Dernière ligne droite pour l’entrée en vigueur du texte

Le projet de loi N°13.21 sur l’usage licite du cannabis a été adopté, lundi en deuxième lecture, par la Commission de l’Intérieur, des collectivités territoriales, de l’habitat et de la politique de la ville à la Chambre des représentants, entamant ainsi la dernière étape précédant son entrée en vigueur.

Adopté par 8 voix contre 5 en présence du ministre de l’Intérieur, M. Abdelouafi Laftit, le projet de loi vise à améliorer la situation socio-économique de la population de la région concernée.

La Chambre des Conseillers avait adopté, à la majorité (41 contre 11), ce projet lors d’une séance plénière.

Élaboré en harmonie avec les engagements internationaux du Royaume, ce projet de loi vise à soumettre toutes les activités liées à la culture, la production, la transformation, le transport, la commercialisation, l’exportation et à l’importation du cannabis et de ses produits à un système de licence.

Des études scientifiques exhaustives ont été élaborées par le ministère portant essentiellement sur la faisabilité du projet, son potentiel socio-économique et environnemental, ainsi que sur les atouts et les défis que le Maroc se doit de relever pour réussir ce chantier de grande envergure.

L’usage licite du cannabis vise essentiellement à améliorer le niveau social des agriculteurs qui se trouvent dans la précarité en raison de la forte baisse des prix du cannabis illicite et la cupidité des trafiquants, alors que la culture licite pourrait doubler les revenus de cette catégorie et préserver ses droits et sa dignité, avait expliqué le ministre en présentant le projet de loi.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.