Vaccin: L’OMS dénonce le veto européen au Covishield développé en Inde

L’OMS a adressé jeudi un cinglant désaveu à l’Agence européenne des médicaments (EMA), en affirmant que les autorités partout dans le monde doivent considérer comme pleinement vaccinée toute personne ayant été immunisée avec les sérums homologués par l’OMS et les grandes agences sanitaires, notamment pour les voyages ou les rassemblements.

La réaction du système Covax, un partenariat entre l’OMS, l’Alliance du vaccin (Gavi) et la Coalition pour les innovations en matière de préparation aux épidémies(Cepi), intervient après la décision controversée de l’EMA d’élargir son veto au vaccin contre la covid-19 d’AstraZeneca développé en Inde, le Covishield, jugé différent par rapport aux versions originales.

Seuls quatre vaccins sont actuellement autorisés dans l’Union Européenne, à savoir ceux de Pfizer/BioNTech, Moderna, AstraZeneca et Johnson & Johnson. Quatre autres font l’objet d’un « examen continu » en vue d’une éventuelle autorisation : Spoutnik (Russie), Sinovac (Chine), CureVac (Allemagne) et Novavax (États-Unis).

Pour les partenaires de Covax, toute mesure qui autorise seulement les gens protégés par une partie des vaccins homologués par l’OMS à profiter du retour des voyages « créerait un système à deux vitesses, qui accroîtrait encore le fossé vaccinal et exacerberait les inégalités que nous avons déjà constatées dans la distribution des vaccins anti-Covid ».

L’OMS a accordé son homologation d’urgence aux vaccins anti-Covid de Sinovac, Sinopharm, Moderna, Pfizer-BioNTech, aux deux sérums AstraZeneca fabriqués en Inde et en Corée du Sud et à celui de Johnson & Johnson.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.