Le déficit budgétaire à 29,5 MMDH à fin juin

La situation des charges et ressources du Trésor au premier semestre 2021 fait ressortir un déficit budgétaire de 29,5 milliards de dirhams (MMDH), contre un déficit de 29 MMDH pour la même période de 2020, selon le ministère de l’Economie, des Finances et de la Réforme de l’administration.

Cette situation devrait être analysée en tenant compte d’un effet de base lié à l’impact sur les recettes fiscales de l’arrêt brutal de l’activité en 2020, notamment durant la période du confinement, et de la mobilisation en 2020 de recettes exceptionnelles importantes dans le cadre du Fonds spécial pour la gestion de la pandémie Covid-19, souligne le ministère.

Elle devrait également être analysée en tenant compte des signes de redressement de l’activité économique perceptibles à partir du 1er trimestre 2021, en relation notamment avec la bonne campagne agricole, la reprise de la demande intérieure et le déroulement de la campagne de vaccination dans des conditions favorables, ainsi que de l’assouplissement, au cours du mois de juin dernier, des mesures de restriction sanitaires.

Ainsi, les recettes ont enregistré, sur une base nette des remboursements, dégrèvements et restitutions fiscaux, une hausse de près de 10,8 MMDH comparativement à fin juin 2020 et un taux de réalisation de 50,4% par rapport aux prévisions de la loi de finances.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.