Aït Taleb: “Moins de 5 millions de vaccinés pour atteindre l’immunité collective”

Le ministre de la Santé et de la Protection sociale, Khalid Aït Taleb, a affirmé, mardi à Rabat, que le pari consiste aujourd’hui à accélérer la cadence de la vaccination pour atteindre 80% de la population dans les semaines à venir. “Nous sommes à moins de cinq millions de vaccinés pour atteindre l’immunité collective escomptée”, a indiqué le ministre, en réponse à une question à la Chambre des conseillers.

M. Aït Taleb a plaidé pour davantage d’efforts en vue de renforcer la confiance des citoyens en l’efficacité et la sécurité de l’opération de vaccination en cours au Maroc, et de les amener à prendre les doses nécessaires pour se prémunir contre les risques des décès et des contaminations au virus.

Pour consolider cette évolution positive, a-t-il dit, les autorités publiques ont opté pour le “pass vaccinal” à compter du 21 octobre, en tant que document officiel et exclusif permettant à son détenteur de se déplacer entre les différentes régions et provinces du Royaume, par ses propres moyens ou en transport public, de se rendre à l’étranger, d’accéder aux lieux et espaces publics, et d’abroger toutes les autorisations de déplacement antérieures délivrées par les autorités locales.

“L’équation fondamentale aujourd’hui, dans le contexte de la gravité de la pandémie du Covid-19 et des menaces qu’elle fait planer sur le droit à la vie, consiste à trouver l’équilibre entre l’impératif de protéger la santé publique et de garantir les droits, et essentiellement d’éviter la violation du droit à la santé qui mènerait immanquablement à la violation de tous les autres droits”, a-t-il souligné.

Sur les considérations ayant présidé à l’adoption de cette démarche par le gouvernement, il a indiqué que le Maroc n’est pas à l’abri d’une éventuelle rechute épidémiologique, particulièrement dans le sillage de la récente évolution notable et dangereuse de cette pandémie dans de nombreux pays, avec lesquels le Maroc a été contraint de suspendre les vols aériens.

M. Aït Taleb a fait état d’une nouvelle stratégie visant à élargir la campagne de vaccination à d’autres catégories, dont les migrants irréguliers, les enfants délaissés âgés de plus de 12 ans, les non-scolarisés, et les personnes à besoins spécifiques non-vaccinées pour des raisons médicales.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.