Zone MENA: Augmentation de près de 10% des transferts de fonds des migrants

Les transferts de fonds des migrants de la région Moyen-Orient et Afrique du Nord (MENA) augmenteront de quelque 9,7% à la fin de 2021 pour un total de 62 milliards de dollars, estime la Banque mondiale dans sa dernière notre sur les migrations et le développement.

Cette augmentation des envois de fonds des migrants a été favorisée par le retour à la croissance dans les pays d’accueil de l’Union européenne, et à la flambée des prix du pétrole qui a eu un impact positif sur les pays du Conseil de coopération du Golfe (CCG), ajoute la Banque mondiale.

Dans le détail, cette hausse s’est traduite par une forte progression des envois de fonds vers l’Égypte de 12,6% (33 milliards de dollars) et de 25% vers le Maroc (9,3 milliards de dollars).

Les migrations de retour et de transit jouent un rôle important dans ces résultats favorables, selon l’institution de Bretton Woods, pour qui les transferts vers trois pays du Maghreb (Maroc, Algérie et Tunisie) ont progressé de 15,2% grâce à la reprise économique dans la zone euro.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.