Le Royaume-Uni annonce le premier mort du variant Omicron

Au moins une personne touchée par le variant Omicron du coronavirus est morte au Royaume-Uni, a annoncé lundi le Premier ministre Boris Johnson, qui a reconnu que le variant se propageait à « une vitesse inquiétante » dans le pays.

« Malheureusement, Omicron génère des hospitalisations et il a été confirmé qu’au moins un patient est décédé du variant Omicron », a déclaré le leader conservateur lors de la visite d’un centre de vaccination à Londres.

« Je pense que l’idée qu’il s’agit en quelque sorte d’une version moins grave du virus doit être mise de côté et que nous devons simplement reconnaître que le variant se propage à une vitesse inquiétante », a-t-il affirmé, soulignant que « la meilleure chose que nous puissions faire est de recevoir nos rappels. »

La veille, Boris Johnson avait mis en garde contre un raz de marée de contaminations au variant Omicron, annonçant dans la foulée une campagne de rappel vaccinal massive pour en freiner la propagation.

La campagne intitulée « Get Boosted Now », vise à offrir un vaccin anti-Covid de rappel à chaque adulte éligible d’ici la fin du mois, soit quatre semaines plus tôt que prévu.

Pour atteindre cet objectif, Boris Johnson a indiqué que le système de santé britannique (NHS), avec l’aide de l’armée britannique, devrait offrir des vaccins à 18 millions de personnes en 18 jours.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.