Quatre nouveaux textes pour la généralisation de la Protection sociale

Le gouvernement a adopté, jeudi, quatre nouveaux projets de décrets présentés par le ministre de la Santé et de la Protection sociale à l’effet de généraliser la protection sociale pour couvrir d’importantes catégories de professionnels, de travailleurs indépendants et de personnes non salariées.

Le chef du gouvernement Aziz Akhannouch a réitéré l’engagement majeur du gouvernement visant à mettre en œuvre le projet de la protection sociale dans les délais impartis, mettant en avant l’intérêt particulier accordé par SM le Roi Mohammed VI à ce projet.

A l’ouverture du Conseil, M. Akhannouch a souligné que « suite à l’extension de la couverture médicale et de la pension au profit de 3 millions de citoyennes et citoyens, après l’accélération par le gouvernement de l’adoption des décrets qui profitent à un important nombre des catégories concernées, l’exécutif poursuit, de manière assidue, l’achèvement du dispositif juridique de ce chantier national », a rapporté le ministre délégué chargé des Relations avec le parlement, Porte-parole du gouvernement, Mustapha Baitas, lors d’un point de presse à l’issue du Conseil du gouvernement.

Le chef de gouvernement a indiqué que les nouveaux projets de décrets porteront sur l’assurance médicale et le régime de pension au profit de près de 8 millions de marocaines et marocains, dont 1,6 millions d’agriculteurs, 500.000 artisans et 170.000 chauffeurs de taxis ainsi que leurs ayants-droit.

De manière générale, le gouvernement aura ouvert la voie à près de 11 millions de marocaines et marocains ainsi qu’à leurs ayants-droit pour avoir accès à l’assurance et à la pension, avec les mêmes services et prestations de soins dont bénéficient les salariés du privé et les fonctionnaires du secteur public, s’est-il félicité.

Dans le même contexte, M. Akhannouch a affirmé qu’à ce jour, 11 Conseils de gouvernement ont été tenus, sans omettre de débattre des décisions, des textes et des rapports touchant à l’aspect social, relevant que cet engagement reflète le choix du gouvernement à renforcer les piliers de l’état social à travers des faits et des décisions qui ont leur impact sur le terrain.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.