ONU: Le Maroc élu au Comité des Nations Unies Contre la Torture

Le candidat du Royaume du Maroc, M. Abderrazak Rouwane, a été élu au Comité des Nations Unies Contre la Torture (CAT) pour la période 2022-2025, lors d’un vote qui a eu lieu durant les travaux de la 18ème Réunion des Etats Parties à la Convention contre la Torture et autres Peines ou Traitements Cruels, Inhumains ou Dégradants, ce lundi à Genève.
Le succès de la candidature marocaine témoigne de la confiance et de la crédibilité dont jouit le Royaume au sein de la communauté internationale et de l’importance de son rôle dans la protection, le respect et la promotion des Droits de l’Homme, a annoncé lundi le ministère des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’Étranger.

Il s’agit de la 7ème élection du Royaume aux Organes des Nations Unies des Droits de l’Homme au cours des deux dernières années, avec une représentation dans sept organes de traités des Droits de l’Homme de l’ONU, assure le texte.

Le Royaume, ajoute-t-on, s’est engagé depuis longtemps dans le renforcement et la promotion des Droits de l’Homme, sous l’impulsion de SM le Roi Mohammed VI en entamant un long processus visant la mise à jour de son arsenal juridique ainsi que la création d’institutions nationales œuvrant pour la protection des Droits de l’Homme et la prévention contre toute forme de torture ou traitement inhumains.

Le Royaume du Maroc a signé la Convention contre la Torture et autres Peines ou Traitements cruels, inhumains ou dégradants, le 18 janvier 1986 et l’a ratifié le 21 juin 1993.

Le Comité contre la Torture est l’organe qui surveille l’application de la Convention contre la Torture et autres Peines ou Traitements Cruels, Inhumains ou Dégradants, adoptée le 10 décembre 1984. Il est composé de 10 experts indépendants « de haute moralité et possédant une compétence reconnue dans le domaine des Droits de l’Homme ».

M. Abderrazak Rouwane a une grande connaissance des systèmes juridiques et universels en la matière. Il a occupé le poste de Secrétaire Général de la Délégation Interministérielle aux Droits de l’Homme et il a été élu, le 28 novembre 2020 à Niamey, Membre de la Commission Permanente Indépendante des Droits de l’Homme de l’Organisation de la Coopération Islamique (OCI), souligne le communiqué.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.