Cabinet américain Kearney: Le Maroc veut devenir « un hub commercial et financier reliant l’Afrique à l’Europe »

Dans le contexte de la reprise post-pandémie, le Maroc ambitionne de « s’imposer comme un hub commercial et financier reliant l’Afrique à l’Europe », selon l’analyse du cabinet de conseil « Kearney » de Chicago, contenue dans son « Indice mondial de développement du commerce au détail 2021 » (GRDI).

Relevant le potentiel des marchés pour les investisseurs et les détaillants internationaux sur les marchés de détail émergents à l’international, le rapport Kearney publié mercredi, souligne « la relance de l’économie marocaine post- pandémique », en constatant une « reprise de l’activité agricole, alimentée par des politiques fiscales et monétaires en faveur de la consommation privée ».

Le Royaume a adopté des politiques favorables aux entreprises pour attirer des investissements étrangers et ceux du secteur privé, explique Kearney estimant que le Maroc « espère s’imposer comme un hub commercial et financier reliant l’Afrique à l’Europe ».

Si la vente traditionnelle au détail domine toujours le marché marocain, malgré la présence de chaînes de magasins modernes, le rapport Kearney affirme que la « sous-pénétration relative du marché » offre des possibilités de croissance importantes pour les chaînes nationales et les détaillants internationaux.

Enfin, l’essor du commerce électronique a incité les détaillants traditionnels à renforcer leurs capacités numériques, souligne le rapport, relevant que le taux élevé de l’accès à Internet, associé à la disponibilité de la 4G dans le Royaume, favoriseraient la stimulation du commerce électronique.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.