Automobile: Nouvelle usine de l’équipementier américain Adient à Kénitra

L’équipementier automobile américain Adient va investir 15,5 millions d’euros (M€) dans une nouvelle unité de production de coiffes à la Zone d’accélération industrielle à Kénitra, au terme d’un protocole d’accord signé, lundi à Rabat, avec le ministère de l’Industrie, du commerce et de l’économie verte et numérique.

En vertu de ce protocole d’accord, paraphé par le ministre de l’Industrie, du commerce et de l’économie verte et numérique, Moulay Hafid Elalamy, et le vice-président Exécutif EMEA du groupe Adient, Michel Berthelin, ce leader mondial du segment des sièges automobiles renforce ses activités au Maroc à travers un important programme d’investissement portant notamment sur cette usine de fabrication de coiffes pour les clients du groupe (PSA, VW et Toyota).

L’unité, qui sera réalisée sur un terrain de 24.500 m², permettra de générer 1.600 emplois et un chiffre d’affaires à l’export de 60 M€ pour servir 750.000 véhicules. En outre, l’accord prévoit le lancement d’un écosystème fournisseurs visant à assurer le développement de la chaîne de valeur automobile au Maroc et à confirmer la volonté du groupe de localiser de nouvelles activités au Maroc incluant notamment les appui-têtes et les accoudoirs.

Adient compte aussi créer un centre technique et d’ingénierie de coiffe au Maroc pour le développement et le design produit.

Premier de son genre dans le Royaume, ce centre technique permettra de générer 50 postes d’ingénieurs. « Cet investissement atteste de la confiance que témoignent les investisseurs de renommée au Maroc qui se positionne désormais en tant que plateforme de production et d’exportation d’équipements et de véhicules automobiles », s’est félicité M. Elalamy à cette occasion.

En 2018, le groupe Adient avait acté sa première présence au Royaume avec l’inauguration de sa 1ère usine à Atlantic Free Zone (AFZ).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.