Sahara: L’Algérie et le polisario ulcérés par la continuité de la position américaine

Jake Sullivan, Conseiller à la sécurité nationale du président Joe Biden, a promis à son homologue israélien Meir Ben Shabbat, le soutien de la Maison Blanche au succès des accords de normalisation d’Israël avec les Émirats arabes unis, Bahreïn, le Soudan et le Maroc, ce qui a eu pour conséquence immédiate de doucher les vagues espoirs de revirement américain nourris par l’Algérie et le polisario.

Un communiqué du Conseil national de sécurité américain (NSC), publié dimanche sur le site de la Maison Blanche, indique que Jake Sullivan et Meir Ben Shabbat ont discuté des possibilités d’améliorer le partenariat israélo-américain au cours des prochains mois.

« M. Sullivan a confirmé que les États-Unis consulteront étroitement Israël sur toutes les questions de sécurité régionale. Il a également invité à entamer un dialogue stratégique à court terme pour poursuivre les discussions de fond », souligne le communiqué américain.

Il s’agit de la première confirmation officielle de la ligne politique de l’administration Biden consistant à soutenir les accords de normalisation entre Israël et des pays arabes, conclus par son prédécesseur Donald Trump.

Cette position concerne à l’évidence l’accord tripartite conclu entre le Maroc, les États-Unis et Israël qui porte, parallèlement, sur la reconnaissance par les États-Unis de la souveraineté du Maroc sur son Sahara.

La position ainsi exprimée par la Maison Blanche a eu pour conséquence immédiate de refroidir les ardeurs de l’Algérie et du polisario qui fondaient tous leurs espoirs dans un hypothétique revirement de l’Administration Biden sur cet accord.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.