Parlement: Le PJD isolé après l’amendement du calcul du quotient électoral

Le PJD s’est retrouvé isolé après l’amendement, mercredi soir en Commission de l’Intérieur à la Chambre des représentants, du calcul du quotient électoral sur la base des électeurs inscrits et non sur le nombre des votes validés, vote qui sera probablement confirmé en séance plénière.

Tous les groupes parlementaires, majorité et opposition comprise à part le parti islamiste, ont voté pour cet amendement par 29 voix contre 12.

Pour le parti de la Lampe, qui craint de perdre une trentaine de députés si le calcul du quotient électoral sur la base des électeurs inscrits était adopté, la question du quotient électoral est une ligne rouge. Avec ce vote, les querelles au sein du parti du Chef du gouvernement devraient s’exacerber.

Déjà passablement divisés sur la question du rétablissement des relations entre le Maroc et Israël et sur le projet de dépénalisation du cannabis à des fins thérapeutiques et industrielles, les « frères » risquent de voir leurs dissensions s’aggraver à quelques mois d’élections générales cruciales.

Par ailleurs, ce texte ouvre la voie à la répartition sur les circonscriptions régionales, des 90 sièges réservés actuellement à la circonscription nationale.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.