JO de Tokyo: Il est « possible qu’il n’y ait pas de spectateurs » avertit le Premier ministre

À une vingtaine de jours de l’ouverture des Jeux olympiques de Tokyo, le Premier ministre japonais Yoshihide Suga a averti qu’il était possible que les JO se tiennent à huis clos, sur fond d’inquiétude des autorités nippones de la recrudescence des contaminations au Covid-19 dans la capitale.

Il est « possible qu’il n’y ait pas de spectateurs » aux JO qui doivent s’ouvrir le 23 juillet, a prévenu Yoshihide Suga jeudi soir. « Nous agirons en ayant comme priorité absolue la sûreté et la sécurité de la population japonaise », a-t-il souligné.

Les organisateurs des Jeux avaient décidé en juin d’autoriser le public résidant au Japon, mais à 50% des capacités d’accueil de chaque site olympique et dans une limite maximale de 10.000 personnes.

Mais les organisateurs et les autorités japonaises avaient déjà prévenu à l’époque que ces restrictions pourraient être encore durcies si la situation sanitaire se dégradait de nouveau.

Le gouvernement japonais envisage de prolonger de deux à quatre semaines les restrictions anti-Covid à Tokyo qui sont actuellement censées durer jusqu’au 11 juillet.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.