AFD: Ligne de crédit de 200 millions d’euros pour le FEC

Le Fonds d’équipement communal (FEC) et l’Agence française de développement (AFD) ont signé, mercredi, deux accords de financement portant sur une ligne de crédit de 200 millions d’euros (M€), accompagnée d’une subvention d’assistance technique de 3,5 M€, en appui à la convergence et à la résilience des territoires du Royaume et en soutien à l’impératif actuel de relance économique.

Signés par Omar Lahlou, Gouverneur, Directeur général du FEC et Mihoub Mezouaghi, Directeur de l’AFD Maroc en présence de l’Ambassadrice de France au Maroc, Hélène Le Gal, ces accords marquent une étape importante dans l’approfondissement du partenariat stratégique entre les deux parties, en réponse aux impératifs de lutte contre les effets du changement climatique (résilience) et de réduction des disparités territoriales et sociales (convergence), indique-t-on dans un communiqué conjoint.

Le programme soutient ainsi un développement territorial durable du Royaume et favorisant une plus grande équité socio-économique, précise la même source.

A cet effet, et en complément de la contribution attendue au financement d’investissements publics locaux, la subvention dédiée permet la mise en place de mécanismes incitatifs (subventions d’équipement, offre d’assistance technique) proposés par le FEC en soutien aux investissements contribuant le plus significativement à l’atteinte des objectifs du programme et au profit des territoires les plus vulnérables, fait savoir le communiqué.

« Ce projet reflète notamment les engagements de la France en faveur du climat, en ligne avec les Accords de Paris et la Contribution Déterminée au niveau National (CDN) marocaine et représente une illustration concrète de l’ambition partagée entre la France et le Maroc quant à l’essor de la Finance Climat et ce, à quelques mois de la tenue de la COP 26. Au-delà, il porte une ambition de développement inclusif et durable des territoires », a indiqué Mme Le Gal, citée par le communiqué.

Il s’agit d’un « nouveau partenariat en phase avec l’orientation stratégique du FEC visant à diversifier ses sources de financement à l’échelle internationale, en l’occurrence dans le contexte de l’accroissement significatif de la volumétrie des demandes de prêts adressées à l’Institution notamment dans le sillage du chantier de la régionalisation avancée », a souligné de son côté, M. Lahlou.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.