Visite de Yair Lapid à la synagogue Beth-El à Casablanca

Au deuxième jour de sa visite au Maroc, le ministre israélien des Affaires étrangères, Yair Lapid, s’est rendu jeudi à la synagogue Beth-El à Casablanca, où il a élevé, avec la délégation officielle l’accompagnant, des prières au Tout-Puissant pour entourer de Sa sainte miséricorde feu SM Hassan II et feu SM Mohammed V.

Des prières ont été également élevées pour bénir les actions de SM le Roi, Amir Al-Mouminine, et préserver le Souverain et l’ensemble des membres de l’illustre Famille royale.

Beth-El, lieu de culte juif le plus connu de la ville, est la plus grande synagogue de la métropole, qui abrite les événements et les célébrations de la communauté judéo-marocaine.

Située près du boulevard d’Anfa, à proximité de la commune de Sidi Belyout, la synagogue Beth-El constitue un lieu emblématique de la communauté juive marocaine.

Lors d’un point de presse, Yair Lapid a qualifié le Maroc de leader « courageux » en Afrique, en Afrique du Nord et dans le monde arabe, grâce à sa tradition de tolérance, sa stabilité politique et sa capacité à s’entendre avec l’ensemble des pays de la région.

« C’est quelque chose d’extrêmement important pour nous, car le Maroc jouit d’une tradition de tolérance, de stabilité politique et d’une aptitude à s’entendre avec l’ensemble des pays de la région », a souligné M. Lapid.

« Le Royaume est un acteur clé en matière de rapprochement. Tout le monde observe ce que fait le Maroc et d’autres pays vont suivre le leadership de Sa Majesté le Roi », a-t-il dit.

Interrogé sur le rôle que le Maroc peut jouer dans la médiation entre Palestiniens et Israéliens, le chef de la diplomatie israélienne a affirmé que le Royaume « dispose de capacités diplomatiques, de connexions et de relations, en plus de l’autorité morale de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, qui en font un pays sans nul pareil dans la région ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.