Les FAR et AFRICOM organisent le symposium « Africa Endeavor 2021 »

Les Forces Armées Royales (FAR), en partenariat avec le Commandement des Etats-Unis pour l’Afrique (AFRICOM), ont organisé, du 16 au 19 août, le symposium virtuel « Africa Endeavor 2021 », avec la participation d’une vingtaine de pays africains, en plus d’organisations africaines et internationales.

Africa Endeavor est le symposium annuel des dirigeants du Commandement des Etats-Unis pour l’Afrique, portant sur les communications et les possibilités d’améliorer la formation et le développement des capacités de communication des forces armées, ainsi que sur l’interopérabilité des opérations multinationales.

L’organisation de cet événement en visioconférence, s’inscrit dans le cadre de la coopération étroite entre le Royaume du Maroc et les Etats-Unis et intervient en exécution des Hautes Instructions de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, Chef Suprême et Chef d’État-major Général des Forces Armées Royales, a indiqué, à cette occasion, le lieutenant-colonel Adil Allali, Chef de la Division Protection des systèmes d’information et de communication de l’Inspection des Transmissions de l’Etat-Major Général des FAR.

Ce symposium fait partie de la dynamique exceptionnelle que connaît la coopération fructueuse entre le Maroc et les Etats-Unis, visant à développer l’interopérabilité des systèmes d’information et de communication des forces armées des pays africains, en plus du renforcement de leur sécurité cybernétique, a-t-il précisé dans une déclaration à M24, la chaîne d’information en continu de la MAP.

L’objectif de cet événement « exceptionnel » est de « soutenir nos partenaires à améliorer leurs capacités de défense », a de son côté, souligné le Colonel Jesse Phillips, Directeur du Commandement, du Contrôle, de la Communication et des Systèmes d’Information de l’AFRICOM.

Il a également fait observer que le renforcement de l’interopérabilité des systèmes est « essentiel » à la réussite des partenariats militaires à travers l’Afrique et au maintien de la sécurité et de la stabilité dans la région.

Selon un communiqué de l’AFRICOM, le partage d’exemples de tactiques, de formation, de processus et de standardisation, entre et au sein de l’armée américaine et les partenaires de toute l’Afrique, améliore également les capacités d’organisations telles que la Force africaine en attente (FAA) dirigée par l’Union Africaine, une force internationale, continentale et multidisciplinaire de maintien de la paix, constituée de contingents militaires, de police et de civils, pour participer à des missions humanitaires, d’assistance et de secours.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.