Migration : L’OIM souligne le leadership du Maroc sur la question migratoire 

Le Maroc est indéniablement un pays Champion dans la mise en œuvre du Pacte Mondial pour des migrations sûres, ordonnées et régulières (PMM/Pacte de Marrakech), a souligné le Directeur général de l’Organisation internationale pour les migrations (OIM), Antonio Vitorino.

« Il est indéniable que le Maroc est et demeure un pays Champion dans la mise en œuvre du PMM, à commencer par le lancement du Pacte en 2018 lors de la Conférence dite de Marrakech », a déclaré Antonio Vitorino à la MAP, en marge de la première réunion intergouvernementale pour l’Examen régional du Pacte mondial pour des migrations sûres, ordonnées et régulières.

C’est également à Marrakech que le concept du partenariat mondial pour la mobilité des compétences a été lancé avec l’Organisation internationale du Travail, l’OIM, l’UNESCO, la Confédération syndicale internationale, et l’Organisation internationale des employeurs (OIE).

Antonio Vitorino a également mis en avant le leadership du Maroc sur la question migratoire au niveau régional et continental, notant que le Royaume a été le premier pays d’Afrique du Nord à adopter une politique de régularisation et d’intégration des migrants et réfugiés en provenance d’Afrique subsaharienne et il est un partenaire de développement très solide pour ses voisins du Sud.

Il a rappelé, dans ce sens, que lors du 28ème Sommet de l’Union africaine, Sa Majesté le Roi Mohammed VI avait été nommé leader sur les questions migratoires.

À partir de 2018, le Maroc a également soutenu et participé aux travaux sur la gouvernance des migrations de travail, a-t-il ajouté, soulignant que le Royaume a été sélectionné comme l’un des 5 États membres à participer au dernier cadre stratégique du programme conjoint sur la migration, mis en œuvre par la Commission de l’Union africaine, l’OIT et l’OIM.

Le directeur général de l’OIM s’est félicité, par ailleurs, de la participation importante de plus de 700 représentants de gouvernements, de la société civile et de parties prenantes du continent tout entier, au premier examen de la mise en œuvre du Pacte Mondial pour des migrations sûres, ordonnées et régulières (PMM).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.