Covid-19: Les cas positifs en baisse pour la 9ème semaine consécutive au Maroc

Les cas positifs de Covid-19 enregistrent une tendance baissière pour la neuvième semaine consécutive dans toutes les régions du Royaume, a annoncé mardi le ministère de la Santé, affirmant que cette situation « s’applique à tous les autres indicateurs ».

Présentant le bilan bimensuel de la situation épidémiologique (28 septembre/11 octobre), le chef de la division des maladies transmissibles, Abdelkrim Meziane Bellefquih, a précise que les contaminations étaient passées de 10.000 cas hebdomadaires, il y a deux semaines, à moins de 4.000 la semaine dernière.

Cette tendance, qui s’est nettement confirmée durant la quinzaine écoulée, est signalée dans toutes les régions du Royaume avec -52% à Tanger-Tétouan-Al Hoceima, -51% dans l’Oriental, -39,7% à Souss-Massa, -36,5%, à Béni Mellal-Khénifra, -36% à Casablanca-Settat -33% à Rabat-Salé-Kénitra, -30% à Fès-Meknès, -29,6% à Drâa-Tafilalet, -24,7% à Laâyoune Sakia-El Hamra, -23,8% à Dakhla-Oued Eddahab, -17,3% à Marrakech-Safi et -2,1% à Guelmim-Oued Noun.

En corrélation, le taux de reproduction du virus (R0) a continué de reculer pour se situer à 0.8, de même que le taux de positivité qui est passé de 8 à 4,5% durant la même période.

La même tendance a été observée au niveau du nombre de cas actifs, qui sont passés de 17.000 à moins de 7.000 cas en date du lundi 11 octobre, soit une baisse de 60%.

Les cas sévères ou graves ont chuté de 40% avec 692 patients à la même date, contre 1.148 il y a deux semaines. Par conséquent, le taux d’occupation des lits de réanimation Covid-19 est de l’ordre de 12%, contre 21% le 28 septembre.

Le nombre des malades placés sous intubation a connu une baisse significative de 21% durant les deux dernières semaines, tandis que la courbe hebdomadaire des décès a enregistré un net fléchissement pour la septième semaine de suite (118 décès contre 172 décès, soit une baisse de 31,4%).

Par ailleurs, M. Bellefquih a souligné que les cas sévères d’infection à la Covid-19 touchaient particulièrement les personnes âgées, les personnes atteintes de maladies graves ou d’obésité ainsi que les femmes enceintes. Les contaminations chez les personnes vaccinées interviennent généralement au bout de 6 mois après les injections du vaccin.

Le ministère n’a pas manqué de réitérer son appel aux citoyens pour maintenir le strict respect des mesures préventives en vigueur et participer massivement à la campagne nationale de vaccination.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.