Chambre des représentants: Vote ce mercredi du programme gouvernemental

La Chambre des représentants tient ce mercredi deux séances plénières consacrées à la discussion et au vote du programme gouvernemental, dont les grandes lignes avaient été présentées lundi en séance plénière, par le chef du gouvernement Aziz Akhannouch.

Un communiqué de la Chambre des représentants a indiqué mardi, que la séance plénière sera tenue mercredi à 10h00 pour la discussion du programme gouvernemental.

Elle sera suivie par une séance à 19h00, qui sera consacrée à la réponse du chef du gouvernement aux interventions des groupes et groupements parlementaires, avant le vote du programme.

Dans le programme gouvernemental, Aziz Akhannouch avait promis une série d’objectifs à atteindre sur la période 2021-2026. Il s’agit principalement de :

– Réaliser un taux de croissance à 4% au cours des cinq prochaines années;
– Créer au moins 1 million de postes d’emploi net;
– Augmenter le taux d’activité des femmes à plus de 30%, au lieu de 20% actuellement;
– Réduire les disparités sociales et territoriales à moins de 39%, au lieu de 46,4% selon l’indice de Gini;
– Assurer un « revenu de dignité » pour les personnes âgées de plus de 65 ans de 1.000 dirhams à l’horizon 2026;
– Généraliser les allocations familiales fixées à 300 dirhams par mois pour chaque enfant dans la limite de 3 enfants;
– Généraliser l’indemnité pour perte d’emploi (IPE) à l’horizon 2025 à toute personne disposant d’un emploi stable;
– Créer une allocation (prime) de naissance au profit des familles nécessiteuses de 2.000 dirhams à la naissance du premier enfant, et de 1.000 dirhams à la naissance du deuxième;
– Accorder aux associations œuvrant dans le domaine du handicap un budget annuel de 500 millions de dirhams (MDH).
– Au moins 250.000 postes d’emploi direct à travers un programme de petits et grands chantiers publics;
– Encourager le label « Made in Morocco » avec une production locale de 34 MMDH d’importations et un potentiel de création de plus de 100.000 emplois;
– Créer plus de 100.000 postes d’emploi direct et indirect dans le secteur de la pêche et de la pisciculture.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.