Mariage précoce: 1.800 filles retournent à l’école dans la région Marrakech-Safi

Quelque 1.800 filles en situation de déperdition scolaire de la région Marrakech-Safi « dont une grande partie aurait pu être victime d’un mariage précoce », ont été aidées pour retourner à l’école, a affirmé Amina Oufroukhi, la coordinatrice générale de la Déclaration de Marrakech 2020 pour la lutte contre la violence faite aux femmes.

Ce résultat a pu être obtenu grâce à la coopération étroite entre la présidence du ministère public et le ministère de l’Education nationale, a souligné Mme Oufroukhi lors d’une rencontre dédiée, mardi à Benguérir, au suivi et à l’évaluation de la mise en œuvre d’une convention-cadre signée entre les parties dans le cadre du respect des engagements de la Déclaration de Marrakech de 2020.

Cette Déclaration, signée le 8 mars 2020 lors d’une cérémonie présidée par SAR la Princesse Lalla Meryem, représente une initiative pionnière et innovante, de nature à lutter contre toutes les formes de violence à l’égard des femmes et de violation de leurs droits, dont le mariage des mineures, a souligné Mme Oufroukhi.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.