HCR: 6.000 réfugiés au Maroc ont reçu une assistance financière pendant la crise du Covid-19

Des responsables onusiens et européens ont salué, mardi à Rabat, l’engagement constant du Maroc en faveur des droits des réfugiés et leur accès aux services publics comme l’éducation, la santé, la protection légale et l’emploi, au même titre que les citoyens marocains.

Les réfugiés au Royaume ont bénéficié de la prise en charge médicale, du suivi psychologique et social et d’une assistance financière exceptionnelle pour subvenir à leurs besoins vitaux dans le contexte de la crise de Covid-19, ont-ils indiqué lors d’un point de presse organisé par l’Agence des Nations Unies pour les réfugiés (UNHCR) pour présenter le bilan du programme « Améliorer l’accès aux droits des réfugiés en Afrique du Nord – Maroc ».

Pour le représentant de l’UNHCR au Maroc, François Reybet-Degat, le Maroc est un pays de référence en la matière, grâce au cadre législatif pertinent mis au point dans ce domaine et aux multiples initiatives visant la protection de cette catégorie et la facilitation de son accès aux services publics, notamment l’éducation.

Ce programme a abouti à des résultats positifs venus consolider ces accomplissements, a assuré M. Reybet-Degat, faisant état de plus de 12.500 consultations médicales, de 5.000 réfugiés ayant bénéficié de séances d’écoute psychologique et de plus de 6.000 réfugiés et demandeurs d’asile ayant perçu l’assistance financière exceptionnelle.

Grâce à l’enseignement à distance, adopté par le ministère de l’Education nationale en 2020, le taux de réussite a été de 90% parmi les enfants de migrants scolarisés dans les établissements du primaire et du secondaire, s’est félicité le responsable.

Les institutions marocaines sont dans leur ensemble engagées dans l’effort de promotion des droits des migrants et des réfugiés, à travers des initiatives extraordinaires dans ce sens, en dépit des défis induits par la pandémie de Covid-19, a-t-il souligné.

Pour ce qui est de la stratégie nationale d’immigration et d’asile, mise en œuvre conformément aux hautes orientations de SM le Roi Mohammed VI, elle s’inscrit dans une approche humanitaire globale, a noté le représentant de l’UNHCR.

Jean Christophe Filori, le représentant de la Délégation de l’Union européenne (UE) au Maroc, a également loué l’action du Royaume en la matière. La rencontre a été marquée aussi par des témoignages de migrants ayant bénéficié de services publics au Maroc.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.