Ministère public: Aucune violation de la loi par la police dans l’accident mortel du jeune motocycliste à Casablanca

Les investigations diligentées à propos de l’accident mortel d’un jeune motocycliste, survenu le 9 août dernier à Ain Sebaa-Hay Mohammadi, n’ont conclu à aucune violation de la loi par la patrouille des policiers motards, suite à quoi il a été décidé de classer le procès-verbal relatif à ces faits, a affirmé, mercredi, le procureur général du Roi près la Cour d’appel à Casablanca.

Suite aux informations relayées par certains réseaux sociaux et médias électroniques, émettant des doutes sur les conditions et circonstances du décès d’un jeune et de la blessure de son accompagnant dans un accident de moto en date du 09/08/2021, au niveau de la station tram Ali Yaata, à Ain Sebaa-Hay Mohammadi à Casablanca, le parquet compétent a ordonné au chef du service préfectoral de la Police judiciaire dans la même ville à engager des investigations, qui ont conclu à une collision spontanée entre le conducteur de la moto et l’agent de police motard, selon un communiqué du ministère public.

Après avoir descendu de sa moto de fonction, l’agent de police motard, vêtu de son uniforme, a, par des signes clairs, adressé un ordre de s’arrêter, mais le conducteur de moto à roulé dans son sens à grande vitesse, l’a heurté au côté droit et poursuivi sa course quelques mètres avant d’entrer en collision, lui et son accompagnant, avec la barrière métallique qui se trouvait en face d’eux au niveau de la voie de tramway et tomber par terre, souligne le communiqué, ajoutant que cette collision a entraîné le décès du conducteur de moto et la blessure de son accompagnant et de l’agent de police.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.