Géoparcs mondiaux de l’Unesco: Election du Maroc pour accueillir la 10ème Conférence internationale

La 10ème Conférence internationale sur les Géoparcs mondiaux de l’UNESCO se tiendra à Marrakech en 2023, a annoncé jeudi le Conseil exécutif du Réseau mondial des Géoparcs (GGN), lors de la clôture de la 9ème Conférence des Géoparcs mondiaux de l’UNESCO qui se tient sur l’île de Jeju en Corée du Sud.

Quatre pays étaient en lice pour abriter cet important événement international qui connaîtra la participation de plus de 1.500 personnes de 50 nationalités. Le Maroc à travers la candidature du Géoparc M’Goun à Azilal, le Brésil, le Mexique et la France.

Après l’examen des candidatures, le Conseil exécutif du Réseau mondial des Géoparcs a décidé, lors de sa réunion du 12 décembre, tenue en visioconférence en raison de la pandémie du nouveau Coronavirus, à ce que la prochaine Conférence internationale sur les Géoparcs mondiaux de l’UNESCO soit organisée du 5 au 10 septembre 2023 au Maroc.
Le Maroc a été élu aussi lors de la 9ème conférence des géoparcs mondiaux de l’UNESCO, membre du Conseil exécutif du Réseau mondial des Géoparcs (GGN) pour les quatre prochaines années.

Première du genre dans la région africaine et arabe, l’organisation de cet évènement au Maroc s’inscrit en droite ligne de l’initiative conjointe de l’UNESCO et du Réseau Mondial des Géoparcs (GGN) visant à promouvoir le concept de géoparc en Afrique et dans le monde arabe.

Elle constitue, pour le Maroc, non seulement une opportunité pour mettre en exergue les richesses géologiques et touristiques exceptionnelles du site de M’Goun, premier site arabe et africain à intégrer le Réseau mondial des Géoparcs (depuis 2014) mais permettra surtout au Royaume d’internationaliser son expertise dans le domaine de la protection et de la valorisation du patrimoine naturel et culturel du Géoparc.

A noter que la région arabe et africaine ne dispose que de deux géoparcs inscrits au Réseau des Géoparcs mondiaux de l’UNESCO, à savoir M’Goun au Maroc et Ngorongoro-Lengai, en Tanzanie.

Les géoparcs mondiaux de l’UNESCO sont des zones géographiques uniques et unifiées où les sites et les paysages d’importance géologique internationale sont gérés avec un concept holistique de protection, d’éducation et de développement durable impliquant les communautés locales.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.