Pays du G7: Omicron est « la plus grande menace actuelle pour la santé publique mondiale »

Les ministres de la Santé des pays du G7 ont appelé jeudi soir à une « étroite coopération » pour faire face au variant Omicron, « la plus grande menace actuelle pour la santé publique mondiale ».

A l’issue de leur dernière réunion sous la présidence britannique du G7, les ministres du Royaume-Uni, des États-Unis, de France, du Canada, d’Allemagne, d’Italie et du Japon ont souligné que le fait de « travailler ensemble est crucial face à Omicron, insistant sur l’importance d’un « accès équitable aux diagnostics, au séquençage de génome », ainsi qu’aux vaccins et aux traitements.

Dans un communiqué, ils se sont dits « profondément préoccupés par l’augmentation du nombre de cas » du variant, soulignant qu’il est « plus important que jamais de coopérer étroitement », ainsi que de « surveiller et partager les données ».

Il s’agit là de la « clé » pour sortir de cette situation qui évolue rapidement, ont affirmé les ministres de la Santé du G7. Ils ont par ailleurs « réitéré leur engagement » pour « lutter contre la pandémie en cours et bâtir les défenses pour l’avenir », tout en insistant à nouveau sur l’importance des campagnes de rappel et du dépistage régulier.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.