Le déficit de la liquidité bancaire se stabilise

Le déficit de la liquidité bancaire s’est globalement stabilisé la semaine écoulée pour se situer à -75 milliards de dirhams (MMDH) en moyenne hebdomadaire, selon la lettre monétaire et obligataire de BMCE Capital Global Research (BKGR).

Ainsi, Bank Al-Maghrib a baissé ses avances à 7 jours de 6,86 MMDH pour s’établir à 30,3 MMDH, au moment où le trésor a davantage dynamisé ses placements pour un total de 16,5 MMDH, explique BKGR.

Dans ces conditions marquées par la poursuite de l’équilibre du marché monétaire, le TMP demeure aligné sur le taux directeur à 1,5%.

Sur le marché primaire, la courbe primaire a affiché une hausse des taux de la ligne 5 ans de +3,9 pbs à 2,0234%, la ligne 52 semaines de +1,3 pbs à 1,5488% et la ligne 26 semaines de +1,0 pb à 1,4000%.

Pour ce qui est du marché secondaire, la volumétrie ressort en hausse de +44% à 16,2 MMDH polarisés à hauteur de 43% par des échanges sur les maturités MT. Concernant la courbe secondaire, celle-ci a enregistré une hausse de +16,5 pbs du taux de la ligne 13 semaines à 1,52% et une baisse de -3,4 pbs des taux de la ligne 10 ans à 2,33%.

Durant la prochaine période, il est attendu que Bank Al-Maghrib augmente son dispositif monétaire avec l’émission de 5.100 MDH de plus sous forme d’avances à 7 jours pour se fixer à 35.430 MDH, estime BKGR.

La perspective de statu quo du taux directeur, attendue à l’issue de la prochaine réunion de Bank Al Maghrib, devrait en principe maintenir la stabilité de la courbe primaire d’autant plus qu’à date aucune pression nouvelle sur les finances publiques ne se fait sentir.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.