Les dirigeants de huit partis politiques en visite à Guerguarat

Huit partis politiques ont salué, vendredi au poste-frontière El Guerguarat, la sagesse et la détermination avec lesquelles SM le Roi Mohammed VI a géré le dossier d’El Guerguarat sur tous les plans, à travers ses initiatives politiques et ses contacts intenses au niveau international pour restaurer le statu quo dans le strict respect de la légalité internationale.

Dans un communiqué conjoint lu par le Secrétaire général du Parti de la justice et du développement (PJD), Saâd Dine El Otmani, les leaders de ces formations politiques se sont félicités de l’opération pacifique et professionnelle menée par les Forces Armées Royales (FAR), Sur Hautes Instructions de SM le Roi, Chef Suprême et Chef d’Etat-Major Général des FAR.

Une opération qui a permis le rétablissement de la circulation des biens et des personnes entre le Maroc et la Mauritanie en particulier, et entre l’Europe et l’Afrique subsaharienne en général.

Ces partis ont aussi réitéré leur mobilisation constante derrière le Souverain pour faire face à toutes les manœuvres des adversaires de l’intégrité territoriale du Royaume, qui constituent une menace grave pour la paix et la stabilité de la région confrontée aux dangers du terrorisme, de l’émigration clandestine, de la traite des êtres humains, du trafic de drogue et des armes et du crime organisé.

Les huit partis politiques nationaux ont également salué les positions de la communauté internationale et des pays frères et amis en soutien à la première cause nationale et à la proposition sérieuse et crédible d’autonomie présentée par le Maroc, en vue de mettre fin à ce différend artificiel.

Elles ont relevé que cette visite au point de passage El Guerguarat au Sahara marocain, s’inscrit dans le cadre du suivi des développements de cette question, suite aux provocations successives des milices du “polisario” depuis des années, et en particulier depuis le 21 octobre dernier, au niveau de ce passage vital sur les plans régional et international, dans une tentative désespérée de bloquer le trafic en violation des accords internationaux et des résolutions de l’ONU, et à l’intervention pacifique, réussie, sage et réfléchie menée par les FAR afin de sécuriser le passage et rétablir le mouvement naturel des biens et des personnes.

Ces formations politiques comprennent le Parti de la justice et du développement (PJD), le Parti de l’authenticité et de la modernité (PAM), le Parti de l’Istiqlal, le Rassemblement national des indépendants (RNI), le Mouvement populaire (MP), l’Union socialiste des forces populaires, (USFP), l’Union constitutionnelle (UC) et le Parti du progrès et du socialisme (PPS).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.