ADM lance les travaux de l’Autoroute Tit Mellil-Berrechid

La Société Nationale des Autoroutes du Maroc (ADM) a annoncé le lancement du projet de construction de l’Autoroute Tit Mellil-Berrechid pour alléger le trafic transitant par le Grand Casablanca et réduire la longueur et la durée du voyage pour les usagers venant du Nord et de l’Est et se dirigeant vers le Sud du Royaume.

L’appel d’offres pour la première phase de ce projet a été publié le 1er juillet courant, indique ADM dans un communiqué, précisant que l’autoroute Tit Mellil-Berrechid concerne un linéaire d’environ 29 km, reliant l’autoroute Casablanca-Settat et l’autoroute Berrechid Beni-Mellal au niveau du nœud de Berrechid à l’autoroute de contournement de Casablanca.

Ce projet rentre dans le cadre de la convention relative à l’aménagement de la voirie et des infrastructures routières pour l’amélioration des conditions de circulation dans la région du Grand Casablanca, souligne le communiqué, notant qu’il est financé principalement par le Fonds Arabe pour le Développement Économique et Social (FADES).

La nouvelle infrastructure vise à accompagner le développement de la région du Casablanca-Settat, en plein essor, à travers le renforcement de ses infrastructures de transport, et permettra aux usagers de l’autoroute venant du Nord et de l’Est et se dirigeant vers le Sud du Royaume, d’éviter de contourner toute la ville de Casablanca, et de réduire ainsi la longueur et la durée de leur trajet.

L’autoroute Tit Mellil-Berrechid permettra également d’alléger et de fluidifier le trafic sur les axes autoroutiers Tit Mellil-Sidi Maarouf et Sidi Maarouf-Aéroport Mohammed V.

Au sujet de la section concernée par l’appel d’offres, la première phase de ce grand projet concerne une section de 20 km de linéaire, allant du nœud de Berrechid à la route régionale n°315. Elle s’étalera sur 40 mois, et nécessitera la mobilisation de 6 millions de mètres cube de terrassement, la construction de 4 viaducs et 19 passages supérieurs et inférieurs ainsi que la mise en œuvre de 412 milles tonnes d’enrobés bitumineux.

Le règlement de consultation relatif à l’appel d’offres des travaux principaux afférents au projet en question comprend des dispositions en matière de préférence en faveur des entreprises nationales et arabes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.