Nigeria: Fin du Symposium international de la Fondation Mohammed VI des Ouléma Africains à Abuja

Le Symposium scientifique international de la Fondation Mohammed VI des Ouléma Africains ouvert vendredi, avec la participation de quelque 400 oulémas, chercheurs et universitaires de 34 pays, sous le thème « Le patrimoine islamique africain: Mémoire et Histoire », a pris fin dimanche soir à Abuja, au Nigeria.

A cette occasion, lecture a été donnée d’un message de remerciements, de fidélité et de loyalisme adressé à Sa Majesté le Roi Mohammed VI, Amir Al-Mouminine, par Cheikh Ibrahim Saleh Al-Hussaini, Mufti de la République fédérale du Nigeria et Président de la Section de la Fondation au Nigeria, au nom des participants et des présidents des Sections nationales de la Fondation.

Le Symposium a été sanctionné par des recommandations arrêtées à l’issue de trois jours de débats et de discussions entre les participants à cet événement, le premier à l’échelon africain et international.

Les participants ont notamment recommandé la mise en place d’une instance scientifique pour assurer la préservation du manuscrit islamique africain, superviser son inventaire, son indexation et sa numérisation.

Dr Mohamed Rifki, le Secrétaire général de la Fondation Mohammed VI des Ouléma Africains, a souligné que « Sa Majesté le Roi Mohammed VI, Amir Al Mouminine, veut faire de la Fondation un cadre scientifique complet qui préserve la mémoire et l’histoire de la personnalité africaine, y compris les spécificités, la diversité et la richesse des sociétés africaines et toutes ses qualités civilisationnelles pionnières ».

La cérémonie d’ouverture du Symposium tenue vendredi et à laquelle ont prit part les délégations des 34 Sections nationales de la Fondation Mohammed VI des Ouléma Africains et d’autres personnalités éminentes, a été rehaussée par la présence hautement significative du Sultan de Sokoto, président du Conseil supérieur des Affaires islamiques du Nigeria, l’autorité suprême des musulmans du pays, Muhammad Sa’ad Abubakar.

La participation également du ministre du Territoire de la capitale fédérale du Nigeria, Muhammad Musa Bello, en tant que représentant du Président de la République fédérale du Nigeria, Muhammadu Buhari, est une affirmation du soutien de M. Buhari à la tenue de ce symposium et au-delà au raffermissement des relations entre le Maroc et le Nigeria qui connaissent leur âge d’or depuis la visite au Nigeria de Sa Majesté le Roi Mohammed VI en décembre 2016 et celle du Président Muhammadu Buhari au Royaume en juin 2018.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.