Aït Taleb: Le rapatriement des Marocains bloqués à l’étranger est à l’étude

Le rapatriement des Marocains bloqués à l’étranger est à l’étude, a affirmé jeudi le ministre de la Santé Santé et de la protection sociale, Khalid Aït Taleb, précisant que cette opération doit tenir compte de plusieurs paramètres.

« On ne peut pas rapatrier tout le monde de la même manière. Il y a des Marocains qui se trouvent dans des pays où la situation épidémiologie est contrôlée. D’autres dans des régions où le risque est assez élevé », a expliqué le ministre à l’issue du Conseil de gouvernement.

Le plus important, c’est « de préserver les acquis du Royaume face à la pandémie » afin « d’éviter une rechute comme ce fut le cas en été 2020 », a souligné le ministre.

Dans un exposé devant le Conseil de gouvernement, Khalid Aït Taleb a précisé que la situation épidémiologique au Maroc demeurait stable au vu des indicateurs du système de surveillance épidémiologique national, a expliqué le ministre chargé des relations avec le Parlement, porte-parole du gouvernement, Mustapha Baïtas, lors d’un point de presse à l’issue du Conseil.

La situation se maintient au niveau vert, marqué par la faible propagation du virus depuis cinq semaines, a expliqué M. Aït Taleb, notant que face à cette situation, plusieurs pays du monde connaissent une rechute pandémique, avec l’apparition du nouveau variant inquiétant « Omicron ».

Pour préserver les acquis engrangés par le Maroc et garantir l’efficacité et l’efficience des mesures prises, le ministre a souligné que le gouvernement exhorte les citoyens à respecter les mesures de sécurité sanitaire, dont la vaccination, notamment la 3ème dose, ainsi que les mesures de prévention, ce qui permettra, a-t-il affirmé, le retour progressif à la vie normale et la reprise de nombre d’activités économiques et sociales dans les semaines à venir.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.