Textile-habillement: Le CBI soutient les TPME marocaines sur les marchés d’Europe du Nord

Le Centre néerlandais pour la promotion des importations en provenance des pays en développement (CBI) a lancé, jeudi à Casablanca, le « CBI-Morocco Apparel & Textiles Program » pour promouvoir l’exportation du « Made in Morocco » dans les domaines du textile et de l’habillement.

Ce nouveau programme, initié par le gouvernement des Pays-Bas en collaboration avec les acteurs des secteurs marocains du textile et de l’habillement, a pour vocation d’apporter un appui aux très petites et moyennes entreprises (TPME) nationales pour la conquête de nouveaux marchés européens.

“CBI-Morocco Apparel & Textiles Program : 2021-2026” intervient dans l’esprit d’initier, renforcer et conforter le positionnement du “Made in Morocco” via un programme unique en son genre, portant sur l’accompagnement de quelque 35 entreprises de textile marocaines à pénétrer de nouveaux marchés d’Europe du Nord et centrale.

Cet accompagnement portera notamment sur les volets des ressources humaines, des moyens de production et de l’écologie, pour concerner l’ensemble des aspects de fonctionnement des entreprises lauréates dont certaines s’apprêtent à aller pour la première fois vers le marché européen. 

Sur le plan national, il s’agira, à travers ce programme qui s’étalera sur cinq ans, de créer de nouveaux postes d’emploi et de renforcer durablement le chiffre d’affaires à l’export de ces entreprises marocaines vers ces nouvelles régions porteuses de potentiel de croissance.

Ce programme vise à fournir une assistance à près de 35 TPME marocaines à exporter vers de nouveaux marchés européens, en dehors de l’Espagne et de la France où elles sont déjà implantées, a expliqué le Coordinateur du Programme, Saad Hamoumi.

Pour Fatima-Zohra Alaoui, directrice générale de l’Association Marocaine des Industries du Textile et de l’Habillement (AMITH), cet accompagnement permettra aux TPME bénéficiaires de se mettre à niveau et répondre aux exigences des clients de ces nouveaux marchés et en parallèle accompagner les efforts de l’AMITH et des organismes publics pour mieux faire connaître l’offre marocaine à l’aune du lancement par le secteur du nouveau label baptisé “Dayem Morocco”.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.