Foot: l’accord LFP-Mediapro devant la justice

Le tribunal de commerce de Nanterre examine jeudi un protocole d’accord entre la Ligue de football professionnel (LFP) et Mediapro, son diffuseur défaillant, en vue d’une rupture de contrat et d’une réattribution des droits TV.

Le groupe hispano-chinois, nouveau venu sur le marché français, détient encore 80% des rencontres des Championnats de Ligue 1 et Ligue 2, achetés pour plus de 800 millions d’euros annuels… Mais il s’apprête à renoncer à ces droits, dont il n’a pas pu honorer le paiement depuis le mois d’octobre, alléguant la crise sanitaire.

L’audience de jeudi, prévue en milieu d’après-midi avec la venue attendue de Jaume Roures, le patron catalan de Mediapro, doit signer la fin d’une procédure de conciliation entamée le 19 octobre et permettre à la Ligue de récupérer ses droits télévisuels au plus vite, dans l’optique de les revendre à un diffuseur plus solvable.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.