BAD: La croissance du PIB au Maroc devrait rebondir à 4,5% en 2021

Au Maroc, la croissance du produit intérieur brut (PIB) réel devrait rebondir à 4,5% en 2021, « à mesure que l’économie se remettra d’une importante récession et que l’agriculture retrouvera une bonne croissance », estime la Banque africaine de développement (BAD).

Au cours du troisième trimestre de 2020, les exportations de pièces automobiles ainsi que de phosphate et dérivés ont rebondi et devraient se renforcer davantage à court terme avec l’augmentation de la demande mondiale, explique la BAD.

« Cela compensera probablement la morosité des secteurs du tourisme, de l’hôtellerie et de la restauration qui devrait perdurer », ajoute l’institution financière panafricaine.

Aussi, le déficit de la balance courante et le déficit budgétaire devraient se resserrer et les pressions inflationnistes devraient rester modérées. Pour la BAD, « repenser le modèle de développement pour favoriser une croissance inclusive est la mission assignée à la commission spéciale” nommée par le Roi Mohammed VI.

Par ailleurs, le rapport de la Banque rappelle qu’en 2020, le Maroc a rapidement obtenu des fonds d’urgence de la part des donateurs, dont 3 milliards de dollars du FMI et 460 millions de dollars de la BAD, pour atténuer l’impact de la pandémie du Covid-19.

Ajoutés à l’obligation d’un milliard d’euros émise par le Royaume en septembre 2020, ces apports financiers ont permis de renforcer les réserves de change, qui représentent environ 8,1 mois d’importations et trois fois la dette due à court terme, souligne la BAD.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.