La 3ème édition de la Fête du Cinéma de Marrakech du 5 au 7 novembre

La 3ème édition de la Fête du Cinéma de Marrakech revient du 5 au 7 novembre courant, après deux années d’interruption en raison de la pandémie de la Covid-19, avec comme thématique le cinéma documentaire marocain contemporain.

Initiée par l’École Supérieure des Arts Visuels (ESAV) de Marrakech, en partenariat notamment, avec le cinéma Leila Alaoui (Institut français de Marrakech) et la fondation Dar Bellarj, cette 3ème édition mettra en avant les acteurs et actrices au Maroc.

L’invitée d’honneur est la comédienne Raouia à qui ce festival consacre une rétrospective de certains de ses films-phares : « Les Yeux secs » de Narjiss Nejjar, « Rock the Casbah » de Laïla Marrakchi et « Lhajjates » de Mohamed Achaour. Une Masterclass permettra de revisiter en sa compagnie l’ensemble de son parcours, indique un communiqué des organisateurs.

Le programme comporte des projections, des débats, des tables rondes et masterclass. Le public est invité à découvrir en avant-première un panorama de films marocains encore inédits, à l’instar de « L’automne des pommiers » (Mohamed Mouftakir), « Les Femmes du pavillon J » (Mohamed Nadif), « Mica » (Ismaël Ferroukhi) et « Zanka Contact » (Ismaël El Iraki).

En présence des cinéastes et comédiens, les spectateurs pourront discuter et faire le point sur les enjeux et tendances à l’œuvre dans cette cinématographie toujours très riche en belles surprises, précise le communiqué. Seront ainsi projetés « Dans tes yeux, je vois mon pays » (Kamal Hachkar), « Dima Punk » (Dominique Caubet), « L’École de l’espoir » (Mohamed El Aboudi) et « Nayda ? » (Hicham Lasri).

Le public pourra également découvrir une projection des cuvées 2019-2021 de courts métrages documentaires réalisés par des étudiants de l’ESAV de Marrakech, un programme de courts métrages réalisés par des étudiants en cinéma marocain en Pologne dans les années 1960 et 70, en la présence de plusieurs d’entre eux dont, Abdelkrim Derkaoui, Mostafa Derkaoui et Abdelkader Lagtaâ, ou encore des séances destinées au jeune public.

La Fête du Cinéma de Marrakech 2021 se clôturera avec la projection du moyen métrage d’Ayoub Layoussifi Tikitat-A-Soulima, véritable déclaration d’amour aux salles de cinéma au Maroc et une invitation implicite à continuer à les fréquenter assidûment.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.