Benmoussa: L’enseignement en présentiel prévaudra tant que les conditions sont réunies

Le ministre de l’Éducation, du préscolaire et des sports, Chakib Benmoussa, a indiqué, lundi, que son département a adopté une approche proactive qui s’appuie sur plusieurs mesures en vue d’assurer la continuité pédagogique, en prévision d’une éventuelle nouvelle vague d’infections par le coronavirus et des différents scénarios possibles.

Ces mesures concernent l’élévation du niveau de vigilance relative à la situation épidémiologique dans le Royaume et l’adaptation des choix éducatifs en fonction de l’évolution de la situation dans chaque région, a expliqué le ministre à la Chambre des représentants.

Ainsi, la scolarité sera gérée à travers l’adoption d’un mode d' »enseignement en présentiel » tant que la situation épidémiologique est stable, et l’adoption d’un « enseignement en alternance » combinant l’apprentissage en présentiel et l’auto-apprentissage encadré par les enseignants, le cas de scénarios qui nécessiteraient l’application d’une distanciation physique dans les classes et une répartition des élèves en groupes, a-t-il précisé.

Le mode d’enseignement à distance sera adopté en cas de fermeture de la classe ou de l’établissement scolaire, conformément au protocole sanitaire des établissements scolaires, ou dans les cas critiques où les autorités compétentes recommandent la suspension de l’enseignement en présentiel.

Dans le même cadre, M. Benmoussa a souligné que le ministère se penchera sur l’adoption d’un mode éducatif correspondant à la situation de chaque établissement scolaire, avec la possibilité d’appliquer le même mode ou des modes différents au sein d’une même région, commune ou province, sur la base des indicateurs épidémiologiques au niveau local.

Selon le ministre, il sera également procédé à l’adoption du principe de proximité dans la gestion de la situation épidémiologique, en conférant la latitude du choix du modèle approprié aux services éducatifs régionaux, provinciaux et locaux, en coordination étroite avec les autorités territoriales et sanitaires, tout en tenant compte des indicateurs épidémiologiques.

Il a réitéré que l’enseignement en présentiel sera adopté tant que les conditions sont réunies, puisque c’est le mode le plus efficace, vu sa nature interactive directe entre les élèves et les enseignants, et celui qui garantit une égalité des chances parmi les élèves issus de différents environnements et classes sociales.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.